Top 10 des points à vérifier avec le camping avant la signature

Avant de signer de manière définitive le contrat de location de parcelle qui vous lie avec le camping, il vous est conseillé d'effectuer un dernier "check-up" des différents éléments qui composent votre projet afin de commencer ce dernier sous les meilleures augures.
En effet, vous devez accorder une attention particulière aux 
différents articles et clauses qui constituent le contrat de location de parcelle que vous allez prochainement signer avec le camping car celui-ci va engager la pérennité et le bon déroulement de votre projet de Mobil home.

Afin de ne pas vous retrouver confronté à des impasses ou incompréhensions, apprenez à soulever les bons points et poser les bonnes questions grâce au top 10 des choses essentielles à contrôler avant la signature.
Top 10 des choses à vérifier avec le camping avant la signature
1.  Vérifier que le contrat de location de parcelle, signé avec le camping, soit renouvelable chaque année par tacite reconduction.

2.  Demander une confirmation, à la direction du camping, sur le fait que vous êtes bien autorisé à sous-louer votre Mobil home à des proches et/ou particuliers durant la période d'ouverture du camping.

3.  Demander aux gestionnaires du camping la durée annuelle d'ouverture du parc (de préférence supérieure ou égale à 7 mois).

4.  Vérifier si l'installation de votre Mobil home sur la parcelle du camping vous entraîne une dépense supplémentaire ou bien si cette prestation est incluse dans le coût global de la vente.

5.  Voir avec la direction du camping si les frais liés à la consommation d’eau, de gaz ou d’électricité sont directement inclus dans le montant du loyer annuel de parcelle.

6.  Vérifier auprès de la direction s'il vous est possible d'apporter des améliorations personnelles sur l'espace où est disposé votre Mobil home (à condition bien entendu de respecter les consignes d'aménagement du parc), telles que la pose de fleurs ou de gazon, ou encore l’installation de bains de soleil ou d’un abri de jardin sur la parcelle.

7.  Vérifier que vous puissiez occuper votre Mobil home avec les membres de votre famille lorsque vous le souhaitez (en dehors de la période annuelle de fermeture du camping).

8.  Se mettre d'accord avec la direction du camping  sur le nombre maximal de personnes étant autorisées à séjourner dans le Mobil home (en moyenne, les Mobil homes 2 chambres peuvent accueillir de 4 à 6 personnes et les Mobil homes 3 chambres jusqu'à 8 personnes).

9.  Demander à la direction du camping la liste des services et équipements (piscine, terrains de sport, club enfants, coiffeur, restaurant, barbecue, etc...) gratuits et payants qui sont à votre disposition ou celle de vos locataires si vous louez votre Mobil home.

10.  Demander aux gestionnaires du camping s'ils peuvent, en cas de sous-location de votre Mobil home, prendre en charge à votre place les opérations d'états des lieux d'entrée/sortie, de ménage et de remise des clés (moyennant bien entendu une rétribution).

 
Une fois le check-up passé en revue et toutes les réponses à vos questions obtenues, vous pourrez alors émettre un jugement objectif sur la viabilité de votre projet de Mobil home au sein du camping concerné et prendre votre décision finale en toute connaissance de cause.